Mansip, la voix des ancêtres

Vanuatu, 1992.

Film interactif en cours de montage.

Les tournages ont été réalisés au hameau de Dravai, village de Lamap, île de Malakula, Vanuatu en 1992.

Le film rend compte de l’organisation d’un Mansip, originairement rituel funèbre, réinventé dans un contexte de revitalisation culturelle. Cinq hommes captent cet élément de la tradition et paient le détenteur des droits liés au rituel. Un groupe d’une quarantaine de jeunes hommes est constitué ; les impétrants vont vivre en commun pendant les deux mois de préparation de la cérémonie finale et progressivement être initiés au rituel. Le groupe délimite un espace singulier de 1400 m2 environ, le batu, situé à l’écart du village. Cet espace est isolé par une palissade végétale afin de dissimuler les activités aux regards des non-initiés et tout particulièrement des femmes et des enfants. Le batu, est segmenté en différentes zones : le nakamal, maison des hommes, un endroit dévolu à la cuisine, un lieu pour les repas, un atelier à l’accès restreint, un jardin de plantes rituelles et enfin une aire réservée à une palissade théâtrale où, lors de la cérémonie finale, les temes nevimbur (marionnettes, conçues comme vecteurs des esprits ancestraux) évoluent au cours du spectacle destiné à tous les membres du village. C’est près de la palissade, côté interne, que sont aménagés les aérophones, percussions  pédestres, dont les vibrations sourdes sont censées être le véhicule des voix des ancêtres qui s’adressent aux vivants en ce jour exceptionnel ; cet espace accueille également les musiciens (orchestre de bambous frappés et chanteurs).