Réduire le menu

7.1.7. Les parties dialoguées

Comment s'insère un énoncé au discours direct dans un récit ?

Exercice 1 :

Dans le texte, examiner et traduire les phrases introductrices de discours direct (lignes 22, 24, 43-44), puis examiner la façon dont redémarre le récit (lignes 37 et 51). On pourrait trouver aussi e!fh «, dit-il, » en incise.

Corrigé

Pour introduire un discours direct, on utilise des énoncés du type :
  « untel a dit » (e!fh, e!lege),
ou « untel a répondu » (a)pekri/nato),
ou d'autres verbes de parole (43-44 pareka&lei au)to_n le/gwn).

Pour marquer le retour à la narration, on commence souvent celle-ci par un « ayant dit cela » (tau~ta ei0pw_n).

Les formations d'impératif 2 e Sg. : observer les formes de ce tableau :

Indic. Pr. 1 e sg. Impér. Pr. 2 e Sg . Indic. Ao. 1 e sg. Impér. Ao. 2 e Sg.
lamba&nw la&mbane e!labon labe&
lu&w lu=e e!lusa lu=son
fula&ttw fu&latte e)fu&laca fu&lacon
poiw= poi&ei e)poi&hsa poi&hson
me&nw me&ne e!meina mei=non
le&gw le&ge ei}pon ei)pe&

Exercice 2 :

Quelle est la finale caractéristique de l’impératif 2e Sg. au présent ? à l’aoriste thématique ? à l’aoriste sigmatique ?

Corrigé

  • au présent : -
  • à l’aoriste thématique : -
  • à l’aoriste sigmatique : - son

Exercice 3 :

Traduire les dialogues.

Corrigé

o( de\ pandoxeu&j e!fh pro_j au)to&n:

-Ti/ ou3twj poiei=j;-

kai\  o( kle&pthj a)pekri/nato :

-Nu~n a)naggelw~ soi:

 a)lla_ de/omai/ sou,

fula&con ta_ i9ma&tia& mou:

e0ntau~qa ga_r katalei/yw.

e0gw_ ou)k oi]da

po&qen moi e0pe/rxetai

to_ xasma~sqai ou3twj,

o3tan gou}n xasmhqw~ trei=j bola&j,

gi/gnomai lu&koj e0sqi/wn a)nqrw&pouj.-

...................................

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

L'aubergiste lui dit :

"Pourquoi agis-tu ainsi

Et le  voleur répondit :

"Maintenant je vais te le dire;

mais j'ai besoin de toi,

garde mes habits

car je vais les laisser ici ;

moi, je ne sais

d'où me vient

de bâiller ainsi,

ce qui est sûr, c'est que (gou=n)

lorsque j'ai bâillé trois coups,

je deviens un loup mangeur d’hommes ».

o( de\ kle/pthj draca&menoj au)to_n

tou~ xitw~noj pareka&lei

au)to_n le/gwn :

- a)na&meinon,

kai\ labe\ ta_ i9ma&tia& mou,

i3na mh_ a)pole/sw au)ta&.-

42

43

44

45

46

47

Mais le voleur, le saisissant

par son vêtement, l’appelait

en lui disant :

"Reste

et prends mes vêtements

pour que je ne les perde pas."