Réduire le menu

6. Le récit mythologique

Le récit : le récit mythologique

Objectifs

L’étude du récit est abordée par celle du récit mythologique : deux extraits d’Apollodore sur les travaux d’Hercule, deux versions du mythe de Persée et Andromède (par le même Apollodore et par Conon). D'autres leçons présenteront les particularités de la fable et celles du récit historique.
Le premier texte est consacré à la première des épreuves d’Héraclès. Le second est fait de l'association des premières phrases composées par Apollodore pour raconter l'ensemble des travaux d’Héraclès. Ce mythe des douze travaux symbolise peut-être les pouvoirs du héros civilisateur qui anéantit les monstres, dompte la nature et part coloniser ou découvrir des terres lointaines. Pour toute l'Antiquité (y compris les orateurs, les philosophes, et même les premiers chrétiens), Héraclès a été le modèle du héros courageux dans l'adversité et qui triomphe de tous les obstacles jusqu'à parvenir à l'immortalité.
La délivrance d’Andromède n’est que l’une des aventures de Persée, le vainqueur de Méduse. Cette légende a donné lieu a plusieurs récits, chez les mythographes et les romanciers. Voici la version usuelle, sous sa forme la plus simple, dans la Bibliothèque du pseudo-Apollodore, puis le résumé par Photius d’un récit de Conon qui avait lui-même écrit des variations sur un récit d’inspiration evhémériste.

Objectifs textuels et grammaticaux

Les éléments grammaticaux caractéristiques d'un récit sont :
- les verbes qui en décrivent les actions (nous allons donc étudier les temps de l’indicatif passé)

Pour en savoir plus sur les éléments grammaticaux caractéristiques d'un récit, voir Grammaire Textuelle §4.5. Mais la plupart de ces éléments ne sont pas propres au récit, il faut donc prendre aussi en considération la structure de récit. Pour en savoir plus, voir Grammaire Textuelle §4.1.1, 4.2.