Réduire le menu

5.1.1. Lecture

Vocabulaire

1. pa&qoj, pa&qouj, to_ : le malheur, la souffrance


2. o(do&j, o(dou==, h( : la route

h( Fwki&j, Fwki&doj : la Phocide

sxisto&j, h&, o&n : fendu (ce carrefour est en Y)


3. a!gw : je conduis

e)j = ei)j (+ Acc) vers

xro&noj, xro&nou, o( : le temps

o( e)celhluqw&j, -qo&toj : celui qui est venu

après, (temps) qui s'est écoulé


5. pro&sqen h! : avant que

xqw&n, xqono&j, h( : la terre

dra&w, w= : je fais

bouleu&w : je délibère

au pft bebou&leumai : j'ai décidé

peri& + gén : au sujet de


8. e)nqu&mioj, oj, on : qu'on prend à cœur

( qumo&j : cœur), préoccupant

e)rwta&w, w= : j'interroge


9. ou!pw, mh&pw : ne pas … encore

fu&sij, fu&sewj, h( : la nature


10. fra&zw : je dis, j'explique


11. me&gaj, mega&lh, me&gan : grand


12. morfh&, h=j, h( : la forme, l'aspect

polu& (adverbe) : beaucoup


13. oi!moi : hélas!

ta&laj, ta&laina, ta&lan : malheureux


17 a)nh&r, a)ndro&j, o( : homme


18. pe&nte (invariable) : cinq

NOTES

Ligne 9. il faut comprendre fra&ze moi ti&na fu&sin o( Lai&oj ei}xe . En sortant de la subordonnée, o( Lai&oj a changé de cas : il apparaît à l'accusatif comme si c'était le complément de fra&ze ; on appelle ce déplacement avec changement du cas une prolepse.

Ligne 10. h( a!kmh h#bhj : le plus haut point de la jeunesse

Exercice :

Lire le texte grec en silence en observant les élisions et les crases, puis le lire à haute voix.

Les textes poétiques comportent des élisions (les e, a et o en syllabe finale disparaissent) : 'sq' = e)sti& , to&d' = to&de, d' = de_, toi=sd' = toi=sde, th~sd' = th~sde, tou~t' = tou=to, m' = me, s' = se&, a)poskopou~s' = a)poskopou~sa, oi[' = oi[a, ti&n' = ti&na, et des fusions de mots (= crases) : tau)to_ = to_ au)to&, ka)po_ = kai_ a)po_.